News   :

  • 17 juillet 2019 - Le parc du Jorat 100% lausannois dévoilé. Voir la carte du projet actuel.
    Les autres Communes l’ayant rejeté, le parc du Jorat a revu sa copie. Désormais 100% lausannois, le projet de parc naturel a été déplacé plus au sud. «Ce nouvel emplacement change un peu la donne», relève la municipale lausannoise Natacha Litzistorf, qui a décidé de jouer la transparence en organisant une soirée participative. Objectif: affiner des points tels que les cheminements. Une démarche qui n’a pas convaincu la majorité des participants à cette soirée, tous utilisateurs de ces bois, notamment le Club d’orientation Lausanne-Jorat et les représentants des cavaliers. Voir l'article du 24 heures .

  • Avril 2019: Camille Dewarrat signale que lors du prochain Conseil général de Montpreveyres, il déposera une nouvelle motion intitulée: «Refus de la zone de transition et demande de quitter l’Association».

  • Octobre 2018: acceptation du législatif de Montpreveyres (plus des 2/3 des conseillers) de la motion «Dewarrat» demandant à la municipalité «de faire placer toute la zone centrale du projet du PNP du Jorat, en dehors de la limite communale de Montpreveyres». 

  • Septembre 2018: la municipalité de Froideville s’oppose à toutes zones centrales et de transition sur le territoire cantonal, entraînant une relocalisation du projet du parc. 

  • (cliquez ici pour voir l'article du 24 Heures)

  • nous avons le plaisir de partager avec vous un courte vidéo  Cliquez ici pour visionner notre vidéo comportant des extraits de notre rencontre filmée avec le Comité de "IG Sihlwald für alle" le 2 juin dernier. L'association IG Silhlwald für alle s'est formée, après la naissance du parc périurbain zürichois, pour se battre contre les restrictions qui sont continuellement mises en place à l'encontre des utilisateurs du parc et qui en limitent de plus en plus la liberté d'usage. Nous avons amplement raison de nous inquiéter et de contrer la création du PNP dans nos bois du Jorat si nous ne voulons pas vivre la même problématique et les mêmes restrictions d'usage que les zürichois. Pour nous la création d'un parc périurbain n'est qu'un projet alors que pour eux c'est chose faite et leur lutte contre les restrictions et la perte d'usage de certains chemins auparavant accessibles est quotidienne et difficile. Ci-dessous photo de notre Président, André Jordan, offrant une bouteille du domaine de Corcelles-le-Jorat aux représentants du Comité de IG Sihlwald für alle, en l'occurence Messieurs Urs Wazer, député et Bruno Heinzer, Président.                                                                                                                           

  • Le projet du parc a été porté à la TSR en août 2018 dans le cadre de l'émission couleurs d'été. Cliquez ci-après pour visionner l'émission.

  • L'association Parque Pas Mon Jorat a lancé une pétition qui sera adressée au Grand Conseil afin qu'il débatte du projet du parc ! Cette pétition continue de tourner et va sans aucun doute tourner jusqu'à fin 2018 en tout cas. Vous pouvez cliquer ici pour l'afficher, ensuite vous l'imprimez, la signez et vous nous la retournez par courrier postal à l'adresse mentionnée sur le formulaire. Merci de votre soutien !

  • Sur la demande du Comité de l'Association Jorat, Une terre à vivre au quotidien (JUTAVAQ) soit les initiants du projet du Parc Périurbain du Jorat, notre propre comité a été entendu en date du 12.03.2018 lors d'une séance durant laquelle nous avons exposé notre point de vue et affiché notre détermination.